Québec accueille des réfugiés népalais (suite)

Réfugiés népalais à Québec  – La francisation de 7 à 77 ans

Second texte du 4 décembre 2013 publié par le Devoir.

le devoir“Souvent analphabètes dans leur propre langue, les réfugiés népalais sont particulièrement difficiles à franciser. Second et dernier texte sur la vie de ces nouveaux arrivants à Québec…L’école de francisation a lancé lundi un projet pour les insérer sur le marché du travail après seulement un an de cours”.