Programmes

Grilles d’évaluation à interprétation critérielle des 8 niveaux du programme d’études Francisation 

Claire Lecarpentier | 7 décembre 2015 |

7 a dec 2015En attente de la diffusion officielle des prototypes d’épreuves qui seront fournis par le MEESR, voici l’accès aux versions provisoires des grilles d’évaluation à interprétation critérielle dont il est question dans les Définitions du domaine d’évaluation.

LAN-1019-2 Niveau 1 : Des mots pour se présenter
LAN-2029-4 Niveau 2 : Des mots de tous les jours
LAN-3039-6 Niveau 3 : Des propos au quotidien
LAN-4049-8 Niveau 4 : Des propos sur des thèmes familiers
LAN-4059-8 Niveau 5 : Des discours simples et organisés
LAN-5069-8 Niveau 6 : Des discours détaillés et structurés
LAN-5079-10 Niveau 7 : Des communications sur des thèmes concrets
LAN-5089-10 Niveau 8 : Des communications complexes

Les définitions du domaine d’évaluation des cours de Francisation

Claire Lecarpentier | 3 novembre 2015 |

Les Définition du domaine d’évaluation des cours de Francisation (DDÉ) sont disponibles sur le site du MEESR.

24 sept 2015Le programme d’études Francisation a pour objet le développement de compétences langagières en français et le développement de la compétence interculturelle. Il s’adresse aux adultes allophones possédant au moins une scolarité de base et admissibles au service d’enseignement Francisation à l’éducation des adultes.

Le fichier Définition du domaine d’évaluation des cours de Francisation inclut chacune des définitions du domaine d’évaluation des cours du programme d’études.

« La définition du domaine d’évaluation (DDE) assure la correspondance entre le cours et les instruments d’évaluation. Elle sert à sélectionner, à organiser et à décrire les éléments essentiels et représentatifs du cours. Elle se fonde sur le programme d’études et le cours, et ne peut en aucun cas les remplacer lors de la planification des activités d’enseignement ».

Niveau 1 : Des mots pour se présenter

Niveau 2 : Des mots de tous les jours

Niveau 3 : Des propos au quotidien

Niveau 4 : Des propos sur des thèmes familiers

Niveau 5 : Des discours simples et organisés

Niveau 6 : Des discours détaillés et structurés

Niveau 7 : Des communications sur des thèmes concrets

Niveau 8 : Des communications complexes

 

Francisation-alpha : programme-guide

Claire Lecarpentier |15 septembre 2015 |

 15 sept 2015Programme d’études dont le but est la francisation, à l’oral et à l’écrit, des adultes allophones peu ou pas scolarisés.

Intention pédagogique : Amener les élèves à maitriser suffisamment le français de manière à pouvoir interagir dans une variété de situations prévisibles du quotidien.

Auteurs : Jacques Lavoie et collaborateurs (sources : Alexandrie FGA)

Congrès AQIFGA 2015 : Présentation du nouveau programme d’études Francisation

Claire Lecarpentier | 5 mai 2015 |

Dans le cadre du congrès AQIFGA  2015, un atelier de présentation du nouveau programme d’études Francisation a été animé par Judith Davidson, responsable du programme d’études Francisation de la Direction de l’éducation des adultes et de l’action communautaire du  Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR) et par Julie Champoux-Millette, rédactrice.

Cet atelier présentait le contexte d’écriture, les visées, la structure et les nouveautés par rapport à l’ancien programme. La stratégie d’implantation ainsi que les travaux en cours et à venir en lien avec le nouveau programme d’études.

17 juin f 2015

Document de présentation du programme d’études  Francisation (atelier offert au congrès de l’AQIFGA le 1 mai 2015)

 

S’outiller pour enseigner en francisation : Activités d’appropriation  en lien avec le nouveau programme d’études (atelier offert au congrès de l’AQIFGA le 1 mai 2015)

17 juin g 2015

 Vue d’ensemble du programme d’étude17 juin h 2015s francisation

 

 

 

 

Nouveau programme de francisation de la formation générale des adultes

Claire Lecarpentier | 23 janvier 2015 |

Capture d’écran 2015-01-23 à 13.51.05Québec, le 23 janvier 2015. — Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Yves Bolduc, a dévoilé aujourd’hui le nouveau programme de francisation des adultes.

« Une fois arrivés au Québec, les immigrants allophones sont confrontés à une langue complexe qui leur est totalement étrangère, le français. Il nous apparaît essentiel de les accompagner adéquatement dans leur apprentissage. C’est ce que vise ce nouveau programme, conçu spécialement à l’intention des immigrants formés dans nos centres d’éducation des adultes », a déclaré le ministre Bolduc.

Le programme Francisation propose un rehaussement du niveau des apprentissages, par rapport au programme de français, langue seconde, offert actuellement dans les centres. Une place importante y est accordée aux repères culturels québécois de manière à favoriser une meilleure connaissance, par ces immigrants, des valeurs que partagent une majorité de leurs nouveaux compatriotes. Le programme témoigne de la volonté du gouvernement de donner un nouveau souffle à ses actions en matière d’amélioration du français.

Comme on le sait, l’habileté à lire et écrire en français constitue un atout important pour l’intégration pleine et entière des immigrants allophones à la société québécoise. C’est la raison pour laquelle le gouvernement du Québec a favorisé l’élaboration du nouveau programme Francisation à l’intention des adultes. Ceux-ci pourront ainsi trouver plus facilement leur place sur leur terre d’adoption et y réaliser leurs aspirations.

« Les personnes immigrantes qui choisissent le Québec pour y vivre et y travailler sont nombreuses à connaître le français à leur arrivée. Il y en a toutefois d’autres qui ont besoin d’un coup de pouce pour l’apprendre et il est important de les soutenir, la connaissance de la langue française étant au cœur d’une intégration réussie, en milieu de travail comme en société », a pour sa part souligné la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weill.

 

Questions et réponses sur le référentiel commun en francisation

23 juin a 2015Claire Lecarpentier |9 décembre 2014 |

Référentiel commun
Qu’est-ce que le référentiel commun en francisation?
En quoi consiste l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes?
En quoi consiste le Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec?
À qui s’adressent l’Échelle et le Programme-cadre?
Pourquoi se doter d’un référentiel commun en francisation au Québec?

Échelle québécoise des niveaux de compétence en français
Qu’est-ce qu’un niveau de compétence en français?
D’où vient la notion de niveaux de compétence?
Qu’est-ce qui a motivé l’élaboration de l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes?
Qui a contribué à l’élaboration des niveaux de compétence?
Quelle est la pertinence d’avoir des niveaux de compétence partagés par l’ensemble des intervenants de la francisation?
Combien y a-t-il de niveaux de compétence?

Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec
Quels sont les niveaux de l’Échelle couverts par le Programme-cadre?
Quels sont les deux volets du Programme-cadre?
Quelle est l’approche pédagogique privilégiée dans le Programme-cadre?
En quoi le Programme-cadre est-il différent du Programme général d’intégration linguistique (PGIL)?

Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes

Claire Lecarpentier | 14 novembre 2013 |

L’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes, qui permet d’établir le niveau de compétence en français des personnes immigrantes à partir de comportements observables;

 Le Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec, qui permet d’harmoniser le contenu des cours de français et les différents niveaux d’apprentissage qui seront offerts aux personnes immigrantes.

Échelle

L’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes fournit aux évaluatrices et évaluateurs une référence commune pour évaluer le français oral et écrit. Elle a aussi été conçue de façon à faciliter les correspondances avec les systèmes d’évaluation européen et canadien, ce qui aura un effet bénéfique sur la mobilité professionnelle.

Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec

 Claire Lecarpentier | 14 novembre 2013 |

plan cadreLe Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec est appelé à devenir l’outil de référence au Québec pour les concepteurs de matériel didactique qui pourront harmoniser le contenu des cours de français répartis en différents niveaux. Les cours devront inclure de l’information sur les valeurs communes de la société québécoise et des repères sociaux et culturels afin de soutenir l’intégration des personnes immigrantes et faire la promotion du rapprochement interculturel entre les Québécoises et Québécois de toutes origines.

  

 Programme français langue seconde (1994) et définition du domaine d’examen

Claire Lecarpentier | 4 novembre 2013 |

mels vieux programme

Programme de formation de l’école québécoise / Enseignement primaire/ Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS)

Claire Lecarpentier | 17 décembre 2014 |

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport vient de mettre à la disposition des écoles primaires le programme Intégration linguistique, scolaire et sociale ainsi que le cadre d’évaluation des apprentissages et les paliers pour l’évaluation du français qui s’y rattachent.

« Le programme d’intégration linguistique, scolaire et sociale vise un triple objectif, à savoir amener les élèves qui reçoivent un soutien à l’apprentissage du français à :

  • communiquer au quotidien;
  • acquérir le niveau de compétence langagière nécessaire pour effectuer des apprentissages dans les différentes disciplines scolaires

découvrir et comprendre la culture de leur nouvel environnement.

17 -1 dec 14L’apprentissage d’une langue seconde est un processus long et complexe. Des chercheurs ont démontré depuis longtemps que la maîtrise de la langue de la communication interpersonnelle exige de un à deux ans et celle de la langue de scolarisation, qui est plus abstraite et décontextualisée, de cinq à sept ans. Or, l’élève a besoin de connaître assez rapidement cette langue décontextualisée pour poursuivre avec succès sa scolaris ation en français. Le défi peut être encore plus grand pour l‘élève qui accuse un retard scolaire , du fait qu’il doit à la fois apprendre une nouvelle langue et combler son retard scolaire du fait qu’il doit à la fois apprendre une nouvelle langue et combler son retard. Pour l’élève qui a été scolarisé dans son pays d’origine, il sera plus facile de s’appuyer sur les habiletés développées et les connaissances acquises antérieurement, particulièrement si l’enseignant le soutient à cet égard. Certains chercheurs estiment en effet que la reconnaissance du bagage linguistique et culturel de l’élève allophone par le milieu scolaire favorise les transferts positifs ».

  Cadre d’évaluation des apprentissages, Intégration linguistique, scolaire et sociale/ Programme de formation de l’école québécoise / Enseignement primaire/

Claire Lecarpentier | 17 décembre 2014 |

17-2 14Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport vient de mettre à la disposition des écoles primaires le programme Intégration linguistique, scolaire et sociale ainsi que le cadre d’évaluation des apprentissages et les paliers pour l’évaluation du français qui s’y rattachent.

Paliers pour l’évaluation du français/ Intégration linguistique, scolaire et sociale/ Programme de formation de l’école québécoise / Enseignement primaire/

Claire Lecarpentier | 17 décembre 2014 |

17 -3 dec 14Les paliers pour l’évaluation du français qui se rattachent au programme Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS) au primaire ont été ébalorés dans le but de fournir aux enseignantes et aux enseignants des références communes permettant de situer les élèves à qui sont offerts des services d’accueil et de soutien à l’apprentissage de la langue françaises (SASAF), au regard de leurs apprentissages en français au primaire.

Inventaire linguistique des contenus clés des niveaux du CECRL

Claire Lecarpentier | 29 juin 2015 |

29 juin c 2015 L’inventaire linguistique des contenus clés des niveaux du CECRL est désormais disponible en langue française. Fruit d’un travail collectif (Eaquals, CIEP, Eurocentres et ACPLS) coordonné par Brian North,  il a pour but d’expliciter les contenus liés aux niveaux du CECRL à enseigner ou à acquérir. Cet inventaire propose un résumé des notions clefs avec des exemples détaillés de réalisations langagières. L’objectif de cet inventaire est de rendre tangible le CECRL pour les professeurs, les responsables pédagogiques et les personnes en charge de l’élaboration des curricula. Il répond à la question : quels contenus faut-il enseigner et évaluer pour chacun des niveaux du CECRL? Comme le CECRL, cet inventaire  n’est pas un outil prescriptif. il se fait l’écho du consensus

cadre européenLe Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer (CECR), résultat de deux décennies de recherches, est comme son nom l’indique clairement, un cadre de référence. Il a été conçu dans l’objectif de fournir une base transparente, cohérente et aussi exhaustive que possible pour l’élaboration de programmes de langues, de lignes directrices pour les curriculums, de matériels d’enseignement et d’apprentissage, ainsi que pour l’évaluation des compétences en langues étrangères.

Sources :http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/cadre1_fr.asp

Les commentaires sont fermés.