Francisation alpha

Claire Lecarpentier | 28 août 2018 |

Programme de francisation alpha pour élèves faiblement scolarisés

 

 

Image ChamplainClientèle adulte :

  • Ayant peu ou pas de connaissance du français;
  • Ayant peu ou pas de scolarité dans leur pays d’origine
  • Apprentissage du français par :
  • L’expression orale
  • La compréhension orale
  • La compréhension écrite
  • L’expression écrite

Dans nos classes régulières puis dans le cadre d’ateliers de cuisine, d’arts plastiques, de jeux de société et autres.

4 niveaux

Frais d’inscription de 40,00$

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Le Centre Champlain

Michelle Laplante, Directrice adjointe

e

Ce que lire veut dire

Claire Lecarpentier | 27 novembre 2013 |

Logo Voir

« La première concerne les méthodes d’apprentissage de la lecture. La deuxième? Je vous réserve la surprise. Mais voici la première.

Lire, c’est d’abord décoder de petites taches sombres multiformes. Ce décodage s’apprend et il y a diverses propositions sur la manière la meilleure pour ce faire. Résumons sans caricaturer.

Certains voudraient que l’on fasse d’abord apprendre dans leur entièreté des mots bien choisis, afin de lire aisément des phrases composées d’eux. L’élève accède ainsi très tôt à quelque chose qui ressemble à cette fluidité des lecteurs experts et aux vrais plaisirs de la lecture: comprendre, apprécier, réfléchir, être ému, etc. On suggère que ces plaisirs de la lecture tôt découverts feront plus tard de ces élèves des lecteurs assidus.

D’autres privilégient une voie plus austère: apprendre les lettres, les combiner pour faire des syllabes, combiner celles-ci pour faire des mots. À défaut d’accéder rapidement au plaisir de lire, on est ainsi en mesure de décoder des mots nouveaux, ce qui cause du souci aux élèves ayant appris par la première méthode. Le plaisir de lire? Il viendra peu à peu, vous dira-t-on.

Il existe bien entendu des variations dans ces deux grandes approches.

Mais le verdict de la recherche est clair, sans appel: c’est la deuxième méthode qui marche le mieux et la première, utilisée massivement, risque même de produire des résultats désastreux. La leçon est donc limpide: il faut centrer l’apprentissage de la lecture sur cette deuxième méthode ».

Article de Normand Baillargeon

Francisation et alphabétisation vont souvent de pair

Claire Lecarpentier | 28 octobre 2013 |

La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) offre des formations en alphabétisation s’adressant à des clientèles particulières. Elle a aussi intégré à certaines de ses formations de base en alphabétisation des éléments moins formels mais plus rassembleurs. Et ce n’est pas tout : que fait-on pour mieux préparer les intervenants ?

Logo Le Devoir

Article de Pierre Vallée

 Québec s’attaque au drame de l’analphabétisme

Claire Lecarpentier | 18 octobre 2013 |

La ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), Marie Malavoy, s’attaquera au «drame de l’analphabétisme» au Québec dans sa politique nationale d’éducation des adultes qui doit être dévoilée à l’automne 2014.

 Article de Annie Mathieu Logo La Presse

Les commentaires sont fermés.